Mme P. : Glioblastome

Femme de 57 ans

 

Début de la maladie : Février 2014

En Février 2014, j’ai eu en fin de journée une crise d’épilepsie avec aphasie et paralysie partielle du bras droit. Le diagnostique final  m’a été donné en mai 2014 après avoir subi une biopsie :

{glioblastome pariétal gauche de grade 4, autrement dit tumeur au cerveau dans la zone du langage}

Du 23 juin à mi-août 2014, j’ai eu une série de 33 séances de radiothérapie accompagnées de chimiothérapie par voie orale TEMODAL, à raison d’une série pendant 40 jours, puis une autre série 5 jours par mois du 9 septembre au 18 novembre 2014.

Ensuite, j’ai décidé d’arrêter la chimio convaincue par les arguments des patients adhérents de l’association.

 

Début du traitement métabolique le 27 novembre 2014:

Sodium R Lipoate: dose 8 gélules/jour           Matin Midi Soir et au Coucher

Acide Hydroxicitrate : dose  6 gélules/jour      Matin Midi Soir

– Autre traitement: KEPPRA Anti épileptique 500mg    Matin et Soir depuis février 2014

 

Début de la Diète cétogène: 24 novembre

A ce traitement j’ajoute le régime cétogène où je m’efforce de supprimer le sucre sous toutes les formes et les glucides en général. cf: Le régime cétogène contre le cancer  éd. Thierry Souccar

 

Evolution:

Les résultats de l’IRM en juin 2015 montraient une régression partielle de la tumeur  d’environ 20% et également une diminution de l’oedème péri lésionnel {conséquence de la radiothérapie}.

 

Ma dernière IRM qui date du 12/09/2016  montre que ma tumeur a disparu.

Selon mon neurologue, je suis en voie de rémission voire en rémission tout court.

 

Après 2 ans et 8 mois de doutes et d’arrêt de mon activité professionnelle, je vais pouvoir réintégrer doucement mon travail d’enseignante d’ici la fin de cette année 2016.

Mon langage reste encore perturbé en cas de fatigue, {bégaiement, perte de vocabulaire, manque de concentration, et quelques difficultés à lire et écrire de manière fluide}, Aujourd’hui tous mes proches et mes amis sont cependant surpris de la progression de mon expression orale et écrite.

Je reprends ma voiture seule et n’ai plus d’étourdissement ou de nausées comme auparavant.

 

Merci à Gilles de la Brière avec qui je me suis entretenue en pleine confiance. Merci à lui pour sa qualité d’écoute et pour tout ce temps qu’il nous consacre à chaque fois au téléphone. 

Témoignons, témoignons! Car nous sommes les preuves vivantes de l’efficience de ce traitement.